HISTOIRE NATURELLE

Publié le par BIZ

 

Une belle histoire d'interdépendance : l'Azurée de la Sanguisorbe.

Pour accomplir leur cycle de reproduction, l'Azuré est lié à une seule plante hôte, la Sanguisorbe (pimprenelle officinale) et la chenille doit se faire élever par une fourmi du genre Myrmica (petite fourmi rouge). Autant dire que les chances de trouver des conditions favorables à la reproduction sont plutôt faibles ! La chenille doit impérativement passer une partie de sa vie dans une fourmilière. La disparition des fourmis ainsi que la disparition de la Sanguisorbe entraîne la disparition du papillon.

azure

Le papillon pond son oeuf à l'intérieur d'un capitule de Sanguisorbe. Après deux à trois semaines, la chenille atteint le quatrième stade et quitte l'inflorescence en se laissant tomber au sol. Une fois à terre, elle est prise en charge par la fourmi rouge. La chenille secrète une goutte de miellat qui saoulent les fourmis. Celles-ci, au lieu de dévorer la chenille, la nourrissent avec leurs propres larves ! Une chenille doit consommer environ 600 larves de fourmis pour se développer. Elle hiverne donc à l'intérieur de la fourmilière, où elle passe 10 à 11 mois de sa vie. La métamorphose dans la chrysalide a lieu près de la sortie de la fourmilière. Elle se produit à la fin du printemps (mai à juillet).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M


Belle histoire illustrée de cette "société" !



Répondre